Mais il est ou le soleil ?

J'ai été en février 5 jours à Dresde, et les deux fois où j'ai pu voir le soleil c'était dans l'avion à l'aller et au retour, on était suffisamment haut pour sortir des couches nuageuses (oui, il y avait deux couches).

Ça n'aurait servi à rien de rester plus longtemps. Il n'y a eu que 21 heures de soleil pendant tout le mois de février là-bas, dont 8 pour la seule journée du 6 février. Entre le 12 février, le soleil n'a pointé son nez que quinze minutes le 22 février.

Des fois je me dis qu'il est bon d'être ailleurs en hiver. Et pourtant, ça avait un avantage non négligeable : il n'a pas fait très froid, les nuages ça maintient au chaud.

Note : faut pas croire que c'est tout le temps comme ça, c'est le record du mois de février le plus pourri au niveau ensoleillement depuis au moins 1945 (environ 4 fois moins que la moyenne).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://flo.fourcot.fr/index.php?trackback/145

Fil des commentaires de ce billet