Qui me fréquente un peu a déjà entendu parler d'un logiciel nommé Weboob, pour Web Out Of Browser. Il est donc naturel d'en parler un jour ou l'autre sur ce blog.

Concrètement, ce logiciel permet d'aller chercher des informations sur des sites Web sans utiliser un navigateur traditionnel. Dans un monde idéal, Weboob n'existerait pas et les données seraient facilement exportables sur tout site Web. Ce n'est cependant que rarement le cas, et Weboob a l'ambitieuse mission de pallier aux carences des sites Web. Cela le rend forcément très riche, car le Web regorge de fonctionnalités... Par une petite suite de billets (probablement deux, ou trois, selon l'humeur) je vais présenter tout ce dont je me sers au quotidien (dans un ordre historique d'utilisation), et ce qui me fait gagner un temps relativement important tous les jours.

Relevés de compte

C'est par boobank que j'ai commencé à utiliser (et contribuer à) Weboob. L'application permet d'aller chercher le solde de ses comptes, l'historique des opérations, les opérations à venir, et même d'exporter les données pour l'intégration à un logiciel de comptabilité. J'étais très demandeur de cette fonctionnalité pour les banques françaises, qui contrairement aux banques allemandes forcent la connexion à leur site bourré de publicités plutôt que de permettre un simple export par des protocoles bien connus. Concrètement, avec le clavier virtuel, le changement régulier obligatoire de mots de passe, le site plutôt lent, je passais un temps fou à suivre mes comptes sur la BNP. Alors qu'en deux clics c'était fait pour la Deutsche Bank.

J'ai donc été bluffé quand j'ai utilisé pour la première fois Weboob et le module de la BNP. En une commande dans le terminal je pouvais enfin vérifier que je n'étais pas dans le rouge. Ça m'a tellement plu que j'ai contribué pour la première fois aux alentours d'août 2010 avec quelques patchs pour la BNP.

Depuis, boobank n'a fait que s'améliorer. L'application permet notamment de faire des virements de compte à compte et l'export en .qif. C'est toujours plus long que de passer par aqbanking à la mode allemande, mais le bénéfice est plus qu'appréciable. Autre chose que j'ai pu apprécier lors de mon changement de banque, c'est l'agrégation des données de toutes les banques configurées. J'avais à ce moment là deux banques, et je pouvais suivre le solde des deux au même endroit.

En cerise sur le gâteau, un script existe pour faire des graphiques des comptes à travers munin. Complètement inutile, donc parfaitement indispensable.

En conclusion, Boobank est l'archétype de « Weboob ne devrait pas exister ». Si les banques françaises arrêtaient de se moquer de leurs clients en forçant des accès à travers leur site Web ou des applications spéciales pour Smartphone (et je ne parle même des options payantes à des prix scandaleux pour recevoir des « alertes »), Boobank disparaîtrait immédiatement. Des solutions existent, comme les banques allemandes le prouvent.

Surveillance de l'Elbe

Vivre à Dresde, c'est vivre dans une ville au niveau du fleuve bien changeant. Ce n'est heureusement pas souvent comme en 2002, mais les variations peuvent tout de même être spectaculaires. Je ne suis pas ultra fan du site officiel (notamment car il ne publie pas un réel historique des données), et j'avais donc programmé un petit module Weboob pour suivre cette évolution, et faire des jolis graphiques comme celui-ci :

elbooc_dresden-year.png

(des observateurs un peu curieux pourront détecter une anomalie en décembre, mon serveur étant en panne...).

J'ai longtemps gardé dans mon coin ce module, qui était vraiment peu configurable et écrit (trop) rapidement pour mes besoins spécifiques. J'ai cependant fini par le proposer dans Weboob, et il est présent depuis la version 0.b dans la version officielle et utilisable à travers Wetboobs. Pour savoir le niveau de l'Elbe (ou de tout autre cours d'eau en Saxe), une commande très simple est maintenant disponible :

$ wetboobs gauges Elbe

On peut aussi aller chercher l'historique d'une sonde, ou bien juste la dernière valeur connue. Bien entendu, si je l'ai fait pour la Saxe, on peut imaginer écrire le même module pour la France entière via Vigicrue. Et coupler Weboob à un petit script pour recevoir un mail en cas d'alerte de crue, c'est assez simple. Le tout en attendant que les autorités publiques allemandes et françaises commencent à publier des Données ouvertes.

La suite

Dans un autre billet... Avec notamment la récupération des articles de journaux, le téléchargement de vidéos, et bien d'autres trucs.